Pierre Gattaz

REGARD SUR DEMAIN

Un monde plus intelligent ou dominé par l’IA ?

L’époque nous permet de disposer de libertés et de moyens numériques pour créer des activités, créer de la valeur, créer un contre poids actif et constructif à des politiques inertes et désengagées à bien des égards du destin de l’humanité. L’Intelligence artificielle (IA) vient renforcer cela à grand pas, passant de la 1ère génération à celles qui vont venir révolutionner les métiers et les services. Face à cela, deux possibilités : soit baisser les bras et subir, soit renforcer nos savoir faire pour pouvoir apporter plus de valeur autour de nos expertises. Encore faut-il comprendre les changements à l’œuvre.

 

 

L’intelligence est de plus en plus gratuite !

Avec la parution de son dernier ouvrage présenté aux Echos, Laurent Alexandre, essayiste et co-fondateur du site web Doctissimo, poursuit sa mission d’alerter les pouvoirs publics et les entrepreneurs des changements à prendre en compte dans les 10 ans qui viennent, avec le développement rapide de l’IA. Déjà fin Août, à l’occasion d’une conférence aux Universités du Medef 2017, il rappelait que l’intelligence va être de plus en plus gratuite, changeant profondément le paysage de l’économie mondiale. Seules les entreprises capables d’intégrer l’IA à l’avenir auront un atout concurrentiel écrasant or la réflexion est totalement ou presque absente de l’Europe et de la France, selon ses dire.

L’Europe devrait rapidement prendre des décisions politiques pour moderniser les infrastructures numériques et permettre l’accueil des IA de niveaux croissants. “Sans IA il sera impossible de gérer ces données à l’échelle du cerveau humain“, souligne et rappelle Laurent Alexandre dans chacune de ses interventions publiques.

Et Laurent Alexandre de conclure à cette occasion, que les entrepreneurs ont un rôle à jouer pour faire prendre conscience aux politiques de cette évolution irréversible, en s’appuyant plus que jamais sur la réalité terrain.

Face à un monde de plus en plus “intelligent”, cultivons l’optimisme lucide et l’action, notamment l’action entrepreneuriale.

Entrepreneuriat aujourd'hui
intelligence artificielle

L’optimisme lucide est de mise face à l’IA

Il faut des années pour former un collaborateur ou un expert. Il faut des années pour devenir un avocat, un médecin, un bon enseignant. Les systèmes IA qui apparaissent aujourd’hui font de meilleurs diagnostics que plusieurs médecins réunis parmi les meilleurs, de meilleures prévisions des risques sur le suicide que plusieurs psychiatres parmi les meilleurs du genre, de meilleures prévisions sur les risques encourus par une société que plusieurs de ses meilleurs dirigeants réunis…“, commentait Laurent Alexandre.

Nous sommes en train de passer de l’IA de niveau 1, qui était dans le prolongement des systèmes d’aide à la décision de la fin des années 90,  au niveau 2 (le “Deep Learning”) qui va permettre de réaliser des diagnostiques de plus en plus fins dans toutes les disciplines, sans exception. Viendra ensuite d’ici une dizaine d’années, l’IA de niveau 3, qui permettra de gérer des processus transversaux, donc “de remplacer un avocat par exemple“, soulignait Laurent Alexandre. Enfin d’ici 2030, on peut légitimement penser que l’IA de niveau 4 fera son apparition, c’est-à-dire que l’on verra émerger un IA dotée d’une conscience propre.

Qui a envie d’entendre cela aujourd’hui ? Ces propos sont très déstabilisants pour une humanité sans vision. En fonction des cultures de chaque pays, les réactions sont différentes mais le monde entier est suspendu à ces mutations que nul ne peut entrevoir sans dangers mais pas non plus, sans opportunités.

 

intelligence artificielle

Aujourd’hui, 4 enfants utilisant l’IA créent plus de valeur que 250.000 salariés!“, scandait encore Laurent Alexandre aux Universités du Medef, rappelant que parmi les 6 premières filières d’excellence françaises, 5 ont perdu leur avantage concurrentiel en moins de dix ans avec l’arrivée de l’IA (citant l’automobile, les télécoms, certains domaines de l’aéronautique, etc.). Constat encore plus inquiétant lorsqu’on sait que l’Europe n’a que des stratégies d’adaptation et non offensives par rapport aux États-Unis et à la Chine pour faire face au traitement de la croissance exponentielles des données.

L’arrivée de l’IA, couplée avec d’autres technologies en particulier comme la robotique, le numérique, la RFID, etc. ou avec des sciences (cognitives, biologiques, génétiques, énergie, etc.) va avoir un impact majeur sur l’emploi à court terme. Certes on se rassure encore en se disant qu’en effet personne ne peut prédire réellement ce qui va se produire. C’est vrai et l’Histoire l’a montré. Lorsque la première Révolution industrielle s’est produite à la fin du XIX siècle, on entrevoyait que des métiers allaient disparaître sans pouvoir imaginer les métiers qui allaient naître. C’est exactement le même phénomène aujourd’hui. Lutter contre l’irréversible n’a aucun sens.

L’emploi à terme est un vrai sujet. Que ce soit la nature de l’emploi ou le besoin d’emplois à terme. Si vous êtes un cadre d’entreprise, vous verriez-vous par exemple doté à court terme d’une puce permanente qui augmentera votre QI ou vos capacités de mémoire pour pouvoir survivre avec l’IA de votre entreprise ? Ce n’est plus de l’ordre de la fiction malheureusement !

Alors face au monde qui avance, avec ou sans nous, l’option c’est l’optimisme lucide, engagé dans la réflexion éthique et moral du monde qui se prépare et basé sur l’action, notamment entrepreneuriale. Parce que la pire des situations dans une époque de mutation, c’est d’être fataliste et d’entretenir le pessimisme, surtout à l’égard des jeunes générations.

Isabelle Cham signature

 

Intelligence artificielle

Ajoutez votre voix à cet épisode

Tout en bas de cet article, vous pouvez poster un commentaire.

Avez-vous envie d’entreprendre ?

Quelles sont vos questions sur l’entrepreneuriat ?

Nous serions tous ravis de partager vos expériences utiles.

Donnez votre avis en toute simplicité, en rédigeant votre commentaire de manière lisible pour chacun et en restant bienveillant pour tous les autres commentaires.

Merci de tout cœur de vos interventions ! Le Monde de demain se construit à plusieurs

Voir comment laisser un commentaire