Entrepreneuriat Medef 2017
Entrepreneuriat Medef 2017

ENTREPRENDRE

L’entrepreneuriat se mobilise


 

Aujourd’hui ouvraient les 19ème Universités du Medef, rendez-vous incontournable des patrons français avant la rentrée scolaire. En dehors des traditionnels messages à la fois mobilisateurs et incantatoires, rappelant sa place de premier parti de France des entrepreneurs, le Medef se donne cette année une image de passeur vers une société en pleine mutation.

Moi, je joue l’abeille

Comme chaque année ce que je trouve intéressant personnellement c’est d’arpenter les couloirs du campus de HEC et de jouer à l’abeille : je butine ici et là les idées et les inquiétudes du monde de l’entrepreneuriat français. J’observe son ouverture ou pas vers la III révolution industrielle, sa volonté d’ouverture à l’international, son originalité à brasser les idées pour un monde en pleine évolution … Et généralement je trouve que cela ressemble plutôt à une grande messe, certes utile d’un point de vue communauté mais peu encline habituellement à dégager de nouveaux horizons.

Aujourd’hui, changement d’atmosphère ! Demain je terminerai mon tour d’horizon et pourrai vous faire une synthèse de « mes écoutes cachées ». Mais ce soir voici un avant-goût de mes premières observations.

Entrepreneuriat Medef 2017

Le mouvement est enclenché

Thème oblige – “L’avenir de la France ?” – cette année, on parle d’avenir en termes graves au Medef. Tout semble une menace. Deux raisons à mon avis.

La première est conjoncturelle au Medef : Pierre Gattaz quitte la présidence dans un an, suite à sa réforme de n’autoriser qu’un mandat par présidence, ce qu’il s’applique à lui-même. En bon leader, il quitte le navire en ouvrant les débats pour ses successeurs. A charge pour eux d’apporter la meilleure réponse sur un marché où les entrepreneurs vont devoir “faire face à la compétition internationale féroce”, comme le rappelait ce soir Jean-Dominique Sénart, Président du Groupe Michelin dans un discours très applaudi.

La deuxième raison est historique : “on ne voit pas ce qui se passe dans notre société contemporaine », commente Sandrine Treiner, directrice de France Culture à l’occasion d’une conférence sur le nouveau pouvoir de l’opinion publique. “On se trompe beaucoup, à commencer avec le résultat des sondages”, poursuit-elle ; “il est compliqué d’être acteur et observateur aujourd’hui d’une société en pleine mutation ». D’autant poursuit Michel Hervé, Président du groupe Hervé, que « l’on quitte une économie de marché pour une économie de la rareté qui réclame de l’innovation collective.”

la fin des modèles

Nous devons préparer les collaborateurs de nos entreprises à ne pas avoir un emploi de salarié à vie même si l’économie reprend. Nous avons de nouveaux défis économiques à relever et le développement du numérique et de l’intelligence artificielle (entre-autre) va changer profondément le visage de nos métiers (…) » Pierre Gattaz

Une rencontre inédite

Tous les grands thèmes y passent cette année : de la crise de confiance des électeurs jusqu’au débat sur la nouvelle géopolitique mondiale, en passant par la cybercriminalité, l’émergence d’un monde nouveau, l’avenir des villes, l’évolution des religions, de l’école, etc. Le patronat a réponse à tout et cherche réponse à tout !

Et dans la soirée, voilà qu’en me promenant dans les allées où siègent les auteurs qui préfacent leurs ouvrages pour les visiteurs, je croise Olivier Roland, un jeune info-preneur à succès, dont le best-seller s’est vendu à plus de 200. 000 exemplaires et que je rencontre généralement dans des congrès loin du corpus Medef.

Les temps changent-ils donc à ce point ? C’est ce que nous croyons tous les deux en engageant ensemble la conversation. Je ne peux que vous recommander son livre qui fait preuve d’une grande intelligence et d’un sens des réalités certain sur l’entrepreneuriat d’aujourd’hui. Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études, aux éditions Alisio. Olivier Roland y souligne avec justesse que l’on peut « s’épanouir en dehors du système » à travers la création d’entreprise.

Entrepreneuriat Medef 2017
L'art d'entreprendre sa vie

VOUS VOULEZ ALLER PLUS LOIN ?

Téléchargez votre bonus offert

10 Talents d’avenir à développer aujourd’hui + 3 clés d’or pour réussir tous vos projets + accès à tous les bonus articles déjà parus sur l’entrepreneuriat

L’Avenir appartient à ceux qui savent explorer l’inconnu

Car oui, ce que j’ai surtout envie de vous transmettre au crépuscule de cette première journée, c’est qu’au Medef comme ailleurs dans la société civile, on commence tous à percevoir les signes de changements irréversibles. Et ces changements qui présentent des dangers comme des opportunités, concernent tout le monde même les diplômés, les entrepreneurs, les acteurs du changement …

Nous devons inventer le monde qui vient, dépasser la crise morale qui entraîne un désengagement de plus en plus évident des contemporains pour la politique. Le changement est dans l’action. Et l’entrepreneuriat, c’est l’action !

Demain, la journée démarre sur le thème de l’optimisme. Il est vrai que pour ne pas totalement plomber l’ambiance de ces universités, les discussions sont jetées autour de la proposition : « Confiance et croissance, l’avenir de la France ! ». Et bien j’y serai : pour Le Journal d’une Optimiste, c’est le minimum !

Mais au-delà du discours proclamatif, voire auto-proclamatif, je pense bien au contraire que l’avenir appartient désormais à ceux qui explorent et ceux qui guident les moins perspicaces. Dans ce sens, créer une entreprise aujourd’hui, c’est à la fois créer de la valeur, une réalité économique (souvent « sa » réalité économique) et faire avancer le monde d’aujourd’hui en contribuant profondément.

Isabelle Cham signature

Ajoutez votre voix à cet article

Tout en bas de cet article, vous pouvez poster un commentaire.

Avez-vous envie d’entreprendre ?

Quelles sont vos questions sur l’entrepreneuriat ?

Nous serions tous ravis de partager vos expériences utiles.

Donnez votre avis en toute simplicité, en rédigeant votre commentaire de manière lisible pour chacun et en restant bienveillant pour tous les autres commentaires.

Merci de tout cœur de vos interventions ! Le Monde de demain se construit à plusieurs

Merci de tout cœur de vos interventions ! Le Monde de demain se construit à plusieurs

la fin des modèles