la fin des modèles
la fin des modèles

ENTREPRENDRE

Des modèles qui n’en sont plus


 

Aujourd’hui gérer nos décisions avec des modèles devient une gageure. Tout est complexe et tout répond à la loi de la systémique.

Alors comment gérer et prendre des décisions sans recourir à nos bons vieux modèles ? Tous les livres de management que nous stockons encore dans notre bibliothèque, doivent-ils être remisés à la cave et au grenier ?

Un peu ! Il va en effet falloir apprendre à naviguer autrement sur des eaux moins tranquilles mais surtout moins prévisibles.

Modèles, ô, modèles êtes-vous donc devenus si peu de choses ?

Pour autant, nos modèles ne sont pas tous à jeter aux feux ! J’en utilise moi-même régulièrement mais sous conditions.

Disons que, et sans vouloir plagier Proust, il ne s’agit pas de s’attacher à tout prix “à la recherche du temps perdu” mais de revenir à des notions plus simples et des stratégies plus incrémentales.

Mais après tout, cela permet aussi de développer d’autres techniques comme l’interaction, la rétroaction (le feedback), la communication de contexte (Méta communication) et surtout la simplicité et le dialogue (je vous renvois à un très bon article dans Les Echos à ce sujet).

la fin des modèles

Comment décider dans la complexité ?

Prendre des décisions et gérer face à la complexité croissante c’est intégrer trois réalités de la vie :

1. Tout est imbriqué : nous devons perdre l’habitude de simplifier ou dissocier les choses entre-elles

2. Tout est incertitude : nous devons accepter de ne pas tout maîtriser, d’agir en n’ayant pas toute l’information ou de ne pas voir le résultat de nos décisions sur le court ou moyen terme par exemple

3. Tout est ordre et désordre en permanence : nous devons regarder le temps non plus comme quelque chose de linéaire mais de circulaire, comme les asiatiques. Une expérience amène un certain désordre qui amène une décision pour retrouver un nouvel ordre et ainsi de suite.

Le XXIème siècle s’ouvre sur une période extrêmement intense et qui sollicite un état d’esprit ouvert et la prise de risque individuelle et collective. La fin des modèles de gestion n’est pas en soi un problème. Ces modèles appartiennent à un temps où l’on pouvait gérer sur des cycles économiques plus longs et moins chaotiques.

la fin des modèles

Les modèles perdent de leur force s’ils ne sont pas replacés dans le contexte du réel, sur un marché de plus en plus complexe à appréhender.

la fin des modèles
L'art d'entreprendre sa vie

VOUS VOULEZ ALLER PLUS LOIN ?

Téléchargez votre bonus offert

10 Talents d’avenir à développer aujourd’hui + 3 clés d’or pour réussir tous vos projets + accès à tous les bonus articles déjà parus sur l’entrepreneuriat

S’ouvrir à d’autres dimensions et d’autres talents

Le compliqué cède à la complexité mais en définitif, il cède à la vie. La vie, et ce n’est pas une nouveauté, est instable, relative, incertaine. Nous ne faisons que redécouvrir des lois essentielles de l’existence. Il faut plus que jamais de l’énergie vitale pour vivre dans la complexité et faire face aux mutations d’aujourd’hui.

Et fondamentalement, cela nous oblige par rapport aux dernières décennies à faire œuvre d’humilité et d’ouverture d’esprit, mais cela nous oblige aussi à nous ouvrir à d’autres dimensions de notre être, comme l’intuition, l’échange, la coopération, la créativité, le pouvoir intérieur, la force morale, le charisme affectif et spirituel, la solidarité, le partage des savoirs, la transmission, etc.

Isabelle Cham signature

Ajoutez votre voix à cet article

Tout en bas de cet article, vous pouvez poster un commentaire.

Vous servez-vous encore de modèles de management efficaces par exemple ?

Faites-vous appel à d’autres techniques pour prendre vos décisions ?

Nous serions tous ravis de partager vos expériences utiles.

Donnez votre avis en toute simplicité, en rédigeant votre commentaire de manière lisible pour chacun et en restant bienveillant pour tous les autres commentaires.

Merci de tout cœur de vos interventions ! Le Monde de demain se construit à plusieurs

la fin des modèles