L'entrepreneuriat du 21e siècle
L'entrepreneuriat du 21e siècle

ENTREPRENDRE

Les secrets de l’entrepreneuriat au 21e siècle

 

Avez-vous l’intention de vous lancer dans l’entrepreneuriat ou en rêvez-vous ? Alors vous êtes certainement né dans le bon siècle pour réaliser votre projets ! Le 21e siècle ouvre la voie à tous les porteurs de projet, dotés d’un sens aigu de la relation, de l’empathie et de la mobilité. L’invité du Journal d’une Optimiste est aujourd’hui Vincent Caltabellotta, conférencier, consultant et auteur.  Spécialiste de l’entreprise de demain et fondateur de l’université du manager du 21e siècle, Vincent Caltabellotta a publié cette année son premier ouvrage : “Inventons l’entreprise du 21e siècle”, paru aux éditions Kawa.

Quels sont les motivations secrètes ou avouées pour créer son entreprise au 21e siècle ?

“Les entreprises traditionnelles doivent réaliser leur propre mutation face aux défis de notre époque”, commente Vincent Caltabellotta, invitant tous ceux qui créent aujourd’hui leur entreprise à faire directement le saut quantique. Lire l’ouvrage de Vincent Caltabellotta,  c’est trouver les 10 bonnes recettes pour entreprendre au 21e siècle. C’est à la fois une très bonne synthèse des mutations à l’œuvre et un manifeste de son auteur, aussi optimiste que progressiste de nature. Si vous voulez vous lancer dans l’entrepreneuriat, vous découvrirez comment créer une entité organique et émotionnelle ou l’homme est au cœur du digital et non l’inverse. C’est un ouvrage intelligent qui pose les bases d’une entreprise qui devient  l’acteur des évolutions en marche.

L’Entrepreneuriat attire de plus en plus de candidats qui n’ont que l’embarras du choix aujourd’hui pour innover, entre l’entrepreneuriat en ligne, l’entrepreneuriat social et solidaire (ESS) ou encore l’économie circulaire qui crée des opportunités. Plus de 15 millions de Français se disent candidats à l’entrepreneuriat ou se sont déjà retrouvés sur le chemin de l’entrepreneuriat. Chiffre qui rejoint une évolution assez nette dans tous les pays occidentaux. Le visage de l’entrepreneuriat a changé à la fois sous l’effet des crises à répétition et certainement aussi en raison de la difficulté des entreprises traditionnelles à évoluer. Mais quels sont véritablement les désirs secrets ou avoués des candidats à l’entrepreneuriat ?

Selon une étude* menée entre décembre 2015 et janvier 2016, par Pôle emploi et la Fondation MMA des entrepreneurs du futur, les candidats à l’entrepreneuriat recherchent avant tout un désir de s’épanouir et de réaliser leur rêve (38%), être indépendant, être leur propre patron (35%) et se lancer un défi (22%). L’entrepreneur est aujourd’hui perçu comme une personne avant tout autonome dans son travail (72%), rémunérée à la hauteur de ses engagements (69%), ayant des responsabilités (67%) et menant un projet dans son intégralité (67%).

L'entrepreneuriat du 21e siècle

Le visage de l’entrepreneuriat en ce début du 21e siècle

Le chiffre le plus intéressant de cette étude reste cependant que 70% des candidats à l’entrepreneuriat créent d’abord et avant pour assurer leur propre emploi. Tout comme les entrepreneurs actuels, qui sont 68% à œuvrer dans le but de créer d’abord leur propre activité professionnelle. Comment ne pas penser que l’entreprise de ce début du 21e siècle préfigure un modèle individuel, agile, ouvert. En  effet 7% seulement des entrepreneurs ont une véritable intention de développer leur business à l’international ou selon une grande ambition ?

L’entrepreneur d’aujourd’hui a une vision avant tout basée sur la valeur de ce qu’il crée et il préfère rester dans un mode coopératif qui lui permet de créer de la qualité et de la différenciation. Il s’appuie sur un projet qui relève certes de son métier d’origine mais il cherche à intégrer aussi un service ou un produit qui ait du sens, pour soi comme pour la société en devenir. Est-ce un passage obligé vers des mutations plus profondes qui donneront à l’entrepreneuriat un visage totalement différent de celui du XXe siècle ? L’époque est en marche, les idées aussi, façonnées par des manières de faire et de penser différentes. Nous verrons ce qu’il en ressort d’ici 10 ou 15 ans.

L'entrepreneuriat du 21e siècle

Pour 70% de candidats à l’entrepreneuriat le pré-requis c’est d’ avoir la passion de son métier et vouloir vivre de cette passion.

L'entrepreneuriat du 21e siècle

Le tiercé gagnant : émotion, humain, numérique

Il n’en demeure pas moins que les recettes que Vincent Catabellotta préconise dans son ouvrage pour les entreprises devant muter avec le 21e siècle sont encore plus vraies pour les entreprises qui se créent aujourd’hui. Celles-ci doivent intégrer dans leur ADN l’émotion, l’humain et le cœur en leur donnant une place privilégiée aux côtés des technologies digitales, tout en répondant aux enjeux économiques de notre époque. L’auteur apporte dans son ouvrage 10 pistes inédites d’évolution, comme feuille de route du nouveau modèle entrepreneurial, pour créer des structures “organiques, émotionnelles et numériques”.

Il n’en demeure pas moins que les recettes que Vincent Catabellotta préconise dans son ouvrage pour les entreprises devant muter avec le 21e siècle sont encore plus vraies pour les entreprises qui se créent aujourd’hui. Celles-ci doivent intégrer dans leur ADN l’émotion, l’humain et le cœur en leur donnant une place privilégiée aux côtés des technologies digitales, tout en répondant aux enjeux économiques de notre époque. L’auteur apporte dans son ouvrage 10 pistes inédites d’évolution, comme feuille de route du nouveau modèle entrepreneurial, pour créer des structures “organiques, émotionnelles et numériques”.

Dans ce contexte, beaucoup d’activités trouveront un public, à condition de toucher de nouveaux besoins et de savoir utiliser la fonction “cœur” à bon escient. Un point de vue que Vincent Caltabellotta partage également : “Pour vendre, les entreprises d’avenir devront générer de l’émotion. Les fondateurs devront être alignés entre ce qu’ils pensent et ce qu’ils portent au devant de la scène de leur entreprise. Ils devront être capables aussi de coopérer et d’interagir avec leurs pairs et leurs clients”.

L’entrepreneuriat du 21e siècle bouscule toutes les idées reçues tout en redonnant le pouvoir à l’initiative et à une forme de savoir être.

Isabelle Cham signature

L'entrepreneuriat du 21e siècle
L'entrepreneuriat du 21e sicèle

VOUS VOULEZ ALLER PLUS LOIN ?

Téléchargez votre bonus offert

et accédez à tous les autres bonus déjà en ligne

Quelques ressources pour entreprendre aujourd’hui

>> Créer un site internet : wordpress, Strikingly. Squarespace.

>> Créer une base abonnés : MailChimp.

>> Créer un site de e-commerce : Shopify.

>> Créer un chatbot : Live Chat Inc ou Chatfuel

>> Créer un formulaire  d’inscription ou d’enquête : Leadpages, Thrive Themes, Typeform. Paperform, Survey monkey

>> Gérer vos posts sur les réseaux sociaux : Buffer.

>> Gérer vos projets collaboratifs : Trello.

Et si la sélection ci-dessus ne répond pas à vos attentes, vous pouvez trouver ici plus de 500 produits pour gérer vous même votre entreprise.

Ajoutez votre voix à cet article

Tout en bas de cet article, vous pouvez poster un commentaire.

Avez-vous envie de créer votre entreprise ?

Quels sont vos freins ? Qu’est-ce qu’une entreprise du 21e siècle pour vous ?

Nous serions tous ravis de partager vos expériences utiles.

Donnez votre avis en toute simplicité, en rédigeant votre commentaire de manière lisible pour chacun et en restant bienveillant pour tous les autres commentaires.

Merci de tout cœur de vos interventions ! Le Monde de demain se construit à plusieurs

Voir comment laisser un commentaire