Tous les contes mènent à l'entrepreneuriat
Tous les contes mènent à l'entrepreneuriat

ENTREPRENDRE

Une histoire vaut cent discours !

L’Art de se présenter, de faire passer ses messages, d’inspirer et de toucher ses interlocuteurs, sont aussi indispensables à l’entrepreneur que difficiles à maîtriser. Et si l’art des contes fournissait des clés pour intégrer toutes ces notions à la fois plus rapidement ? Mon invitée Corinne Reboud pratique le conte pour adultes depuis des années. Corinne est à l’origine comédienne mais lorsqu’elle découvre un jour l’impact du conte sur des adultes en difficulté, elle appréhende par la même occasion toute la puissance narrative de cet exercice et ses portées infinies sur le comportement humain. Je lui ai donc demandé en quoi les techniques du conte pouvaient aussi servir à des entrepreneurs.

Corinne s’intéresse en premier lieu au conte initiatique et particulièrement à l’Haïku, cette forme poétique très codée que pratiquent les japonais. Dans ces typologies de conte, Corinne y trouve à la fois une richesse qui parle au cœur de chacun selon ses besoins mais aussi cette possibilité de faire bouger des petites choses en chacun, tranquillement. Pour progresser tout en laissant les choses s’opérer en soi, l’art du conte peut aider un entrepreneur à se ressourcer et à travailler indirectement son identité d’entrepreneur. Il peut également l’aider à prendre conscience des ressorts de communication qui impactent davantage ses interlocuteurs ou son audience.

Le côté atemporel des contes est un vecteur clé universel pour progresser

Traditionnellement les contes, les mythes et les légendes véhiculent des motifs universels. Le conte plus particulièrement ne cherche pas à être moralisateur mais plutôt à aider petits et grands à cheminer, ce qui en fait un “outil” privilégié pour lever nombre de blocages et de peurs.

Depuis quelques années, le conte est en vogue, notamment comme support en développement personnel. Mais son évolution ne s’arrête pas là. Le jeu et l’image étant de plus en plus présents dans nos sociétés actuelles, et le succès des neurosciences mettant en lumière les différents modes de fonctionnement du cerveau, le conte évolue à son tour dans la forme comme dans le fond.

Tout en gardant sa particularité d’être non contextualisé pour laisser libre cours à chacun de s’imprégner du message, il tend dorénavant à remettre en perspective les structures traditionnelles (“il était une fois”…) pour proposer par exemple des transpositions dans la vie courante et nous aider à prendre du recul. C’est là qu’il peut devenir intéressant pour un entrepreneur de s’imprégner de cette tradition en pleine évolution, pour prendre du recul lui-même mais aussi trouver des pistes de travail pour affiner son art de communiquer et faire bouger les lignes.

Tous les contes mènent à l'entrepreneuriat

Le pouvoir de la “racontée”

Le pouvoir de la “racontée” peut intervenir à deux niveaux pour progresser au niveau entrepreneurial. Le premier est d’aider l’entrepreneur à dépasser l’idée que chaque question appelle une réponse immédiate et concrète. Le second est de dépasser le stade de la communication des dernières décennies. Commençons par le premier point.

 

1. Aider l’entrepreneur à dépasser l’idée que chaque question appelle une réponse immédiate et concrète

La réflexe est vite pris face au stress et face à la peur de l’échec de réagir, voire de sur-réagir pour un entrepreneur. Pourtant toutes les questions n’appellent pas une réponse immédiate, concrète et suivie d’actions. C’est même le contraire qui risque alors de se produire, à savoir que plus on pense qu’il faut agir, plus le doute s’empare alors de nous. Le conte peut aider à résoudre l’équation en aidant l’entrepreneur à comprendre que ses doutes enferment en définitive une réponse précieuse sur sa quête personnelle et peut alors l’aider à retrouver le chemin de la vérité de son désir.

Être relié à son désir véritable est peut être une des choses les plus importantes pour un entrepreneur, même si cela ne fait pas partie du discours commun ou académique. Le désir est relié au sens, à une sagesse propre et à la quête d’une contribution réelle dans ce monde. Le désir renferme une bonne part de l’énergie vitale de l’entrepreneur.

Les contes ont l’avantage de fournir une sagesse universelle qui permet de puiser à cette source pour relever tous les défis. Tous les contes commencent généralement mal et le héros doit relever un défi qui est au dessus de ses moyens. Mais le conte nous rappelle aussi tout au long du récit, que notre désir semble toujours en apparence au dessus de nos forces. L’enjeu du conte est donc de savoir comment le héros va réussir sa percée décisive, en dépassant ses peurs, ses doutes et les obstacles extérieurs qui ne manquent jamais de se présenter.

Pourquoi le conte fonctionne toujours ? Parce qu’il nous rappelle à partir de vérités universelles, que nous avons le pouvoir de donner un sens à notre vie. Renoncer à notre désir c’est se priver de sens, en rejoignant la multitude et en se privant d’une forme de liberté. Voilà pourquoi le conte fonctionne aussi sur l’entrepreneur lorsqu’il se retrouve en proie au découragement ou au doute. Parce qu’il lui rappelle que la raison d’être de son projet est avant tout basée sur une quête de sens et que c’est celle-ci qui donne forme à son désir profond.

Les contes peuvent aujourd’hui être aussi une aide pour trouver de nouveaux ressorts de communication.

Tous les contes mènent à l'entrepreneuriat

Le conte enferme une sagesse universelle qui nous permet de réanimer sans cesse notre quête de sens et notre volonté de mettre nos désirs au dessus de nos forces apparentes.

Tous les contes mènent à l'entrepreneuriat

2. Aider l’entrepreneur à dépasser le stade de la communication des dernières décennies.

On emploie assez communément le terme “évangélisation” dans le monde du travail, pour évoquer l’idée imposer une nouvelle idée, un nouveau concept ou un nouveau produit sur le marché, dont il faut parfois expliquer les bénéfices aux clients pour qu’ils l’adoptent. Mais ce terme, qui signifie à l’origine en Grec : “proclamer la bonne parole”, porte en soi tous les excès pratiqués en communication ces dernières décennies et qu’il faut éviter à tout prix aujourd’hui. Communiquer a été longtemps perçu comme une manière d’autoproclamer son pouvoir sur le marché plus que comme un moyen d’avancer ensemble vers un but commun. Les temps changent, les réseaux sociaux et le web sont passés par là. Le conte apporte une dimension pour travailler sa communication orale et perfectionner ses présentations, ses échanges et ses relations avec les autres. Le but n’est pas de raconter des histoires en tant qu’entrepreneur mais de comprendre ce que le conte recèle comme techniques pour sensibiliser plus efficacement ses audiences à trois facteurs :

  • Qui suis-je pour vous “vendre” ce que je vous propose
  • Quelles valeurs je partage avec vous, pour que vous vous retrouviez dans ce que je vous propose
  • Comment pouvons-nous co-agir pour faire progresser le produit et les bénéfices du produit autour de nous.

Ces trois notions sont devenues importantes pour toucher des clients. Ceux-ci ne s’intéressent pas aux motivations personnelles de l’entrepreneur ou à sa volonté de conquête de marché. Ils veulent non seulement connaître les avantages à utiliser le produit mais ils veulent aussi croire dans le produit. Pour cela, ils s’attendent à plusieurs choses :

Anticipation : votre produit doit le plus possible anticiper les besoins de votre client.

Qualité : votre produit doit être complet, accompagner votre client à chaque étape de ses besoins et fournir la qualité perçue suffisante.

Plaisir : votre client doit sentir que vous comprenez son problème et que vous êtes capable de l’aider à le résoudre et à augmenter son niveau de plaisir (se débarrasser de son problème, le relativiser, soulager ses difficultés…).

Personnel : votre produit doit devenir partie intégrante de la vie de votre client, c’est-à-dire qu’il ne doit ressentir aucune difficulté à l’intégrer dans sa vie quotidienne.

Prolongement de soi : si votre produit doit d’abord être fonctionnel, de qualité, procurer du plaisir à votre client et devenir partie intégrante de sa vie, ce sera encore mieux s’il l’aide à devenir “plus que lui-même aujourd’hui”. C’est à dire que votre produit aura plus de chance d’être recommandé et partagé si vos clients ont le sentiment de progresser ou d’acquérir une autre image d’eux-mêmes.

Tous les contes mènent à l'entrepreneuriat
Tous les contes mènent à l'entrepreneuriat

VOUS VOULEZ ALLER PLUS LOIN ?

Téléchargez votre bonus offert

 

Votre cahier + Un conte supplémentaire + Audio complet de l’interview

L’Art du conte à transposer dans l’entrepreneuriat

Quelles sont donc les forces du conte qui peuvent venir soit vous aider à travailler sur votre dimension entrepreneuriale de manière inconsciente, soit vous aider vous-même à toucher vos interlocuteurs pour gagner en impact dans votre communication ? Gardez en tête avant toute chose que le conte c’est à la fois l’art des mots et la volonté de partager avec l’autre sans déterminer sa réaction par avance. L’idée est avant tout que les mots viennent activer des zones du cerveau ou la sensibilité de vos interlocuteur, pour les aider à prendre conscience de quelque chose qu’ils n’arrivent pas encore à formuler mais qu’ils ressentent.

Les ressorts que vous pouvez alors emprunter à l’art du conte, vont vous permettre de :

Mobiliser : vous pouvez apprendre à mobiliser l’imaginaire, les sens, les émotions et les connaissances de vos interlocuteurs pour leur permettre de comprendre l’impact de ce que vous vendez ou de ce que vous proposez.

Répondre aux questionnements de votre client : vous pouvez aussi apprendre à aider votre client à se questionner ou à ressentir ses problèmes d’une manière plus profonde, sans le culpabiliser, sans le déstabiliser et sans être vous même intrusif dans le processus.

Faire vivre une expérience : votre client a besoin de vivre une expérience de votre produit avant même de l’avoir acheté, simplement en l’aidant à expérimenter les bénéfices de ce que vous proposez ou en l’aidant à se projeter dans sa vie “d’après”, c’est-à-dire une fois qu’il aura acheté votre produit.

Avoir plus d’impact : acheter est la chose la plus irrationnelle qui soit en dehors des produits de première nécessité or le conte parle justement à cette part d’irrationnel en chacun de nous. Apprendre à solliciter cet irrationnel, peut vous aider considérablement à gagner en impact commercial et en communication auprès de votre marché.

Toucher les enjeux sociaux et personnels : aujourd’hui vendre ses produits ou communiquer sur son entreprise, c’est avant tout proposer des produits et des services qui répondent à un besoin communautaire, collaboratif ou de développement durable. L’idée du “vivre ensemble” domine dans l’imaginaire social et collectif et le conte sait justement, par essence, toucher cette dimension collective et les enjeux de société.

Sans raconter vous-même des contes à chacune de vos interventions ou sur vos blogs, vous gagnerez néanmoins à adopter les techniques narratives propres aux contes, aux histoires ou aux bons scénarios de film, pour stimuler la partie droite du cerveau de vos publics. Cela facilitera votre vie d’entrepreneur, que ce soit au niveau de votre communication interpersonnelle, de vos relations de ventes ou de vos échanges en général.

Singature black

Ajoutez votre voix à cet article

Ci-dessous vous pouvez poster un commentaire.

Si vous avez déjà créer votre entreprise,  avez-vous déjà testé le pouvoir des contes sur votre motivation ?

Si vous êtes candidat à l’entrepreneuriat, que vous inspire cet article ? Ou toute autre question que vous souhaiterez aborder !

En partageant nos expériences, nous pouvons nous aider et nous soutenir.

Donnez votre avis en toute simplicité, en rédigeant votre commentaire de manière lisible pour chacun et en restant bienveillant pour tous les autres commentaires.

Merci de tout cœur de vos interventions ! Le Monde de demain se construit à plusieurs

Voir comment laisser un commentaire

dépasser la peur de l'inconnu pour entreprendre