Le Journal d'une Optimiste

A la recherche du job idéal

Une petite recherche sur internet indique vite l’intérêt porté à la recherche du job idéal ? Comment se sentir heureux au travail ? Comment s’accomplir dans son activité professionnelle ? Quels sacrifices faut-il faire pour trouver enfin l’activité idéale qui nous apporte autant d’épanouissement que les moyens de vivre décemment ? Sans compter les innombrables articles portant sur les changements de vie de la ville à la campagne ou carrément à l’étranger. 2018 commence. Comment trouver le job idéal cette année ? Quelle est la part entre réalisme et fantasme, à la recherche du job qui vous colle le mieux à la peau ? Mon invitée, Alexandra Vassilacos, coach en recherche d’emploi et reconversion professionnelle, ex-chasseuse de tête “repentie”, nous donne quelques éclairages.

Auteure

Isabelle CHAM
Entrepreneure, Coach, Auteure
Fondatrice de l’Académie
Mon Odyssée©
@monodyssee
Business Mentoring

Le job idéal existe-t-il ?

Le job idéal existe dans la mesure où l’on commence par accueillir et admettre tout ce que nous sommes, en positif, en négatif et par rapport à nos axes de progrès. Le job idéal n’est pas fait pour combler des manques ou pour alimenter des rêves éveillés. Le job idéal existe dans la mesure où l’on a une pleine conscience de ce que l’on est et de là où l’on souhaite aller.

La recherche du job idéal s’accompagne presque systématiquement d’une remise en question de sa zone de confort et nécessite très souvent de se former à nouveau, sur des techniques ou des méthodologies complémentaires de notre expertise d’origine. Elle demande une transition, à partir de laquelle il est souvent nécessaire de revisiter des croyances personnelles, acquises depuis l’enfance ou par notre éducation.

Cette transition nous demande également de faire face à l’inconnu et d’accepter le déséquilibre intérieur que cela va susciter sur une période qui peut aller de 6 mois à 3 ans. « C’est la peur qui retient la plupart des personnes que je rencontre« , témoigne Alexandra Vassilacos. « Elles rêvent du job idéal mais elles ont d’abord besoin de se rassurer sur leurs capacités, leurs potentiels et l’idée qu’elles vont pouvoir en vivre« . Le regard des autres et ce que les autres vont penser de nous en cas d’échec, est fondamental dans l’état d’esprit du candidat à la recherche du job idéal.

Dès que votre métier ne correspond plus à ce qui a du sens pour vous, vous êtes en quête du job idéal. Lorsqu’on est convaincu que notre travail et nos actes font la différence, notre vie prend un tout autre sens.

Pourquoi attendre ?

Pourtant, avant de se préoccuper du regard des autres, quelque humain que cela puisse être, il est généralement plus adéquate d’écouter les signes avant-coureurs qui indiquent que vous n’êtes plus nécessairement à l’équilibre face à votre métier, votre secteur, votre vie, votre environnement de travail, etc. Aussi désagréable que cela puisse être de constater qu’après des années à se former, à s’investir dans une voie et à chercher à se dépasser, il est capital d’admettre que l’on n’est peut être plus dans son axe. Il n’est pas nécessaire d’attendre l’épuisement, la disparition de désir et d’enchantement pour réagir.

Alors comment faire la part des choses entre le besoin de fournir comme tout le monde des efforts à certains moments de notre vie professionnelle (sans grandes convictions parfois car tout le monde a des matins difficiles) et le besoin de se remettre en chemin pour faire évoluer son odyssée ? La réponse est dans la quête de sens.

Dès lors que vous ne ressentez plus d’intérêt pour ce que vous faites ; que vous avez pris conscience que des paramètres ont évolué dans la perception de votre métier ou de votre secteur d’activité ; que vous vous fermez à certaines possibilités dans votre vie personnelle ; Il faut réagir. Cela peut être aussi lorsque vous commencez à penser votre métier en termes d’alternatives (Exemple : « pourquoi continuer à travailler dans le secteur pharmaceutique, quand le problème me paraît résulter de la prévention des maladies », comme l’illustre Alexandra Vassilacos en parlant d’une de ses clientes qui s’interrogeait récemment sur la question).

Le job idéal
Le job idéal

VOUS VOULEZ ALLER PLUS LOIN ?

Téléchargez votre bonus offert

Pour vous investir pleinement dans votre recherche de job idéal et donner plus de sens à votre métier d’aujourd’hui, téléchargez vite mon eBook :
10 Talents d’avenir à développer aujourd’hui.
+
Accès à d’autres bonus dans votre espace B-Members.

Comment se mettre en route ?

« Commencez par vous poser« , insiste Alexandra Vassilacos, s’appuyant elle-même sur son expérience. Après des années à s’investir dans des cabinets de recrutement, à évoluer de responsabilités en responsabilités, elle se retrouve soudain à la porte, face à elle-même. Loin de se démobiliser, elle se concentre sur son expérience, écoute les messages que lui renvoient ses échecs et comprend qu’elle a envie de poursuivre son métier en contribuant autrement et différemment. Imprégnée de la culture entrepreneuriale paternelle, qu’elle avait pourtant mise à distance, préférant être salariée, elle décide alors de se lancer à son compte et développe AlexforJob.fr et récemment CoWanted. Aujourd’hui elle accompagne les chercheurs d’emploi pour mener une réflexion en profondeur sur leur projet de vie professionnelle. « La transformation est manifeste sur chaque personne« , commente-t-elle. « Je devrais prendre des photos avant/après, tant la personne qui trouve enfin ce qui a du sens pour elle, s’ouvre et s’épanouit quels que soient les défis qui l’attend« .

L'envie

A RETENIR

Au final, le job idéal c’est quoi exactement ?

# C’est d’abord un métier que vous exercez à partir de vos ressources. Vos ressources sont tous ces potentiels que vous avez en vous et qui font que vous n’avez jamais l’impression de travailler, quelle que soit la difficulté du chantier que vous menez. Vous gardez votre joie et votre sécurité intérieures et surtout votre optimisme.

# Le Job idéal est aussi basé sur une idée contributive : ce que vous faites, vous semble utile pour votre environnement, la société ou les futures générations. Travailler pour un salaire et un confort de vie est une chose mais à la longue cela ne remplit pas une vie. Lorsque vous avez accompli vos rêves familiaux, d’investissement, de dépassement de soi… reste que vous ressentez un besoin d’exercer vos compétences pour un but plus grand que vous (c’est-à-dire plus long terme et parfois même ayant des effets au delà de votre propre existence).

# Un travail, une entreprise, un projet amène une forme de bonheur dès lors que l’on s’investit pleinement avec une recherche de finalité. Lorsqu’on est convaincu que nos actes font la différence, notre vie prend un sens. Le job idéal exige de nous une implication de tout notre Être (mental, émotionnel, physique). Il demande une concentration tout en nous laissant penser que l’on participe au bien être général. Un des indicateurs majeurs qui montre que vous avez trouvé LE job idéal ou LE projet entrepreneurial, c’est que vous n’êtes pas fatigué à la fin de la journée. Vous êtes sans doute éreinté par votre journée mais vous vous sentez profondément nourri et ressourcé intérieurement.

Liens utiles

>> A la recherche d’un projet entrepreneurial qui ait du sens ?

>> Quel est votre profil entrepreneurial ?

>> A la recherche du Job Idéal ?

Ajoutez votre voix à cet article

Ci-dessous, vous pouvez poster un commentaire

Nous serions tous ravis de partager vos expériences utiles.

Donnez votre avis en toute simplicité, en rédigeant votre commentaire de manière lisible pour chacun et en restant bienveillant pour tous les autres commentaires. Merci de tout cœur de vos interventions!

Le Monde de demain se construit à plusieurs

Merci de tout cœur de vos interventions !

Partagez
Partagez
Tweetez